Crise à Mexico

Publié le par JA

 Le Mexique se trouve dans une crise grave, et profonde.(bien qu'inutile)

 Comme tout le monde le sait, une convention avait été signée entre l'Association de Matadors Mexicains et celles des Matadors Espagnols. Celle ci impliquait l'inclusion dans chaque cartel du pays américain la présence d'au moins 50% de ressortissants du pays lors du spectacle. Or, une polémique fut lancée le jour de la corrida lors de laquelle participaient Finito de cordoba, El Fandi, Humberto Flores et Rodrigo Santos. Apparemment, pour un mexicain de l'association, un rejoneador n'est pas un torero ... ESTUPENDO. Et oui, c'est stupéfiant. Roi dans le rôle de semer la panique, cette association a une fois de plus créé le doute. Ceci est grave, car elle impose premièrement la participation de toreros peu attractifs, mais en plus, elle oblige les empresas à VIDER les gradins. Lorsque l'on voit l'état actuel des choses, on se rend compte que les arènes de Mexico par exemple, se vident de plus en plus. Pour la corrida avec Finito et El Fandi, seulement un tiers des arènes furent remplies. Et donc, alors que la polémique était lancée (au sujet de rejoneador) l'Association mexicaine  prévoyait de rompre la convention. Au dernier moment elle décida de ne pas la rompre par respect aux toreros qui l'ont appliqué jusqu'à ce moment la. Mais elle décida d'imposer une sanction terriblement lourde à El Fandi et au Cordobez Finito, les interdisant de toreer durant 5 ans sur le sol Mexicain. Mais de quel droit cette ASSOCIATION se permet elle d'interdire la venue sur le territoire mexicain d'un personne ? Aucun. Le rejoneador avait été sanctionné d'un an d'interdiction de toréer dans son PROPRE pays, et avait été rejeté de son association. il en était quasiment de même pour son compatriote Humberto Flores.

 Cette semaine, la polémique fut relancée, à cause d'une indigne empresa, gouvernée par Hereiras, qui se permet de mettre de l'huile sur le feu, en incluant dans le cartel, le rejoneador sanctionné, Rodrigo Santos en l'occurrence. Vicente barrera qui avait été invité à participer à cette corrida, sur le fond de polémique qui se relevait, a dut démissionner de son poste. Ayant TOUJOURS respect ce convenio, il ne devait pas être sanctionné, s'il participait à cette course. Ses compagnons de l'Association espagnole se sont donc retournés contre les Mexicains en rompant d'un commun accord, le Convenio. Ainsi, Morante de La Puebla, El Juli, Joselito, Vicente Barrera, Fernando Cepeda, ont signé de leur propre main, la rupture du convenio, mettant ainsi fin à cette tragédie, provoquée par des irresponsables, des nationalistes, et de véritables ânes. Cette convention n'était qu'un prétexte a offrir plus d'opportunités à leur concitoyens, mais eux ont joué avec celui ci. Et cela, comme l'ont compris les espagnols, est véritablement anormal.

 Aujourd'hui il ne leur reste plus qu'à composer des cartels avec leurs toreros Mexicains, et le résultat sera à la hauteur de leur espérance. Espérons le, et souhaitons leur beaucoup de chance, car à l'heure d'aujourd’hui, ils ne remplissent qu'a 1/20 les arènes de Mexico. (Exemple : leur dernière corrida entièrement mexicaine dut un fiasco. 2000 personnes dans les arènes pour voir un spectacle pitoyable en piste.)

 

 

 

Ainsi, la polémique est pour le moment refermée. Quoique à en lire les commentaires du torero Jose Luis Angelino, le plus inquiétant pour lui  "c'est sa réapparition à Mexico avec une figura, et que ce que les Espagnols ont fait, ils l'ont fait sans réfléchir". A en lire les propos, il ne vous reste plus qu'à rire.

Pour finir, la dite Association (que j'appellerai plutôt désassociation) est revenue sur ses sanctions (tellement elle est responsable de ses actes, et elle respecte le convenio.)

Soulignons que la seconde association Espagnole Protauni n'a pas rompu avec les Mexicains. Parmi celle ci, Enrique Ponce qui en fait partie depuis la fondation de celle ci, peut donc toreer au Mexique.

Deplus Luis Alvarez qui est le vice président de l'association dément toute discussion qu'il y aurait eu entre Plaza et Ponce. Celle ci aurait menner Ponce à signer la rupture du convenio ce qui est COMPLETEMENT faut, car ni Ponce ni ses Apoderados Valencia et Palomarez n'ont été appelés.

Une seconde crise est donc en cours. Celon Luis Alvarez, l'Association veut occulter l'existance d'une seconde association de toreros , afin de rompre sans consulter Protauni.

 

Ps : très prochainement, un texte à propos de la dernière corrida de Mexico 

 

 

 

 

 

Publié dans actualite-taurines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article