Mais où va la Mexico

Publié le par JA

Mais où va la Mexico.

 

 

Théâtre depuis le début de temporada de catastrophe, la plus grande arène du monde est en train de subir un naufrage extrêmement inquiétant. D'où vient cela ? Pour la plus part des raisons, cela provient d'une empresa sans scrupule, incompétente, et lamentable. Que ce soit au niveau du Ganado ou au niveau toreristique, une vraie catastrophe se déroule actuellement à Mexico. A en croire les images envoyées depuis le continent Américain le toro cuatreno n’est plus que novillo et cornicortito. Les toros présentés par Manolo Martinez sont indignes d’une Plaza de telle catégorie. Certes l’apparence ne peut en aucun cas enlever les qualités d’un toro, mais quand on voit la soseria, le manque (voire l’absence) de caste et de race de ces animaux, on pourrait se demander si sur les affiches il est encore légal d’inscrire « ganaderia de toros bravos ». De plus, on peut remarquer que le toro le plus sérieux de l’encierro avait été écarté, et mis en réserve.

 

Une autre preuve de cette  dérive, on ne pose même plus les devises sur le morillo, on a décidé de les installer sur l’épaule. Il est vrai qu’il manquait un peu d’originalité ces temps ci au Mexique.  

 

Comme tout le monde le sait, un fiasco a lieu aussi en ce moment au Mexique. Un convenio, accord, avait été signé entre l’association de matadors espagnols et celles des toreros Mexicains. Cet accord imposait la présence de 50% de toreros Mexicain au minimum lors de chaque spectacle offert au public. Ces toreros pourront être des rejoneadors ou des matadors à pied. Dans tous les cas, le cartel devra être composé avec la moitié de ressortissants Mexicains.

 

Ainsi une polémique eut lieu lors de la corrida de Dimanche dernier, à laquelle participaient les toreros Mexicains Rodrigo Santos, Humberto Flores, Finito de cordoba, et El Fandi. Certains évoquèrent le fait que les toreros devaient être à pied alors qu’être torero n’implique pas forcement toréer à pied. Dés lors un mal entendu profond envahit le monde Taurin. Qui a raison ? Personne ne le sait, car chacun interpréta le texte à son goût, mais surtout en fonction de son intérêt.       

 

Pour Humberto Flores, il a actué en toute légitimité. Pour Inigo fraile, représentant de l’association des matadors Mexicains, les toreros Mexicains ont violés le convenio.

 

Enfin, notons régularité de l’affluence aux arènes de Mexico :

 

11/12 : 10% des arènes (Cartel uniquement mexicain)

 

04/12 : 75% (Expliquée par la présence de Ponce après avoir coupé une queue lors de sa premiere actuation)

 

01/12 : 10% Cartel uniquement mexicain

 

27/11 : Présence de Castella après son grand premier triomphe : 65%

 

20/11 : 75% Présence du Fandi, et de Morante

 

13/11 : 40 % Présence de Castella, et calviere, Manolo Arruza, Et Garribay.

 

Vous pouvez donc contaster à quoi le Convenio Sert ….

 

Publié dans actualite-taurines

Commenter cet article