Grand festival à cali cette nuit

Publié le par JA

Un grand festival a lieu cette nuit à Cali. Cesar Rincon : un Grand Maestro et un grand ganadero.

Hier a eu lieu LA premiere corrida de l'année, LA corrida de la Féria de Cali, LE meilleur de toute un féria. En effet, et on ne cessera de le répéter, Cesar Rincon venu en tant que ganadero et Torero, est le torero du siècle avec quelques autres toreros. Mais surtout ne l'oublions pas, car ayant vécu ce que Le maestro Colombien a vécu, nous devons lui réserver un traitement de faveur. Personne n'a le droit de tutoyer Le maestro, personne ne peut l'appeler Torero à la sortie des arènes, Personne. Cesar est un Maestro, un vrai Maitre.

Avec tout le respect que les Colombiens ont pour lui, Monsieur rincon, a présenté hier un trés grand lot de toros, dont deux furent INDULTES, a coupé deux oreilles à son toro, et a donné deux grandes lecons de tauromachies en deux corridas.

Que lui demander de plus ? Rien. Nous n'avons rien à lui demander, nous n'avons rien à lui reprocher. Aujourd'hui aucun sifflé de doit sortir de notre bouche si Le Maestro n'est pas bien une aprés midi, car le Maitre Rincon est intouchable, et le montre chaques jours. Certes, cela fait trés lontemps qu'il montre qu'il n'a plus rien à prouver, certes cela fait trés longtemps que nous savons qui est Monsieur Rincon, mais aujourd'hui personne ne peut le nier, C'est le torero du siècle, tout comme Monsieur Ponce.(pour ce qui est des toreros encore actifs)

En effet hier, Cesar fut le grand triomphateur, au dela du résultat artistique, et torero, il fut bien légitimement  remercié par les Caleños. Aprés avoir réalisé une faena de trés bonne facture sur le coté droit uniquement, Rincon tua d'une recibir desprendido, et tellement le suerte fut belle, qu'il coupa les deux oreilles. Le toro trés bon sur le coté, fut un des grands toros de cet encierro.

Gonzalez devant un toro manso, passa inapercu. Les Calenos attendent encore beaucoup de lui. Malheureusement pour lui, il passe pas mal inappercu lors d'une tarde triomphatrice.

Ensuite venait un torero qui avait beaucoup à prouver aprés deux corridas lors desquelles il n'avait put exprimer le toreo si pur qui lui est connu; Jesus Manuel El Cid. Le torero de Saltera  réalisa un toreo parfait que ce soit sur le coté droit ou sur le coté gauche, parvenant à toréer comme à Madrid, ce qui lui valut des trophées trés importants. trés bon, noble et brave, de longue chargue, "Colombiano" pesant 426 kg, le toro fut impressionant et mérita emplement l'indulto, de plus les conditions étaient réunies  pour que celui ci rentre vivant aux corrales.

Jusqu'à ce moment là, tout fonctionnait à la perfection, le public était fou, mais personne ne se doutait qu'un second toro allait etre indulté. Le torero madrilène , Ivan Garcia, qui avait déja formé "un Lio" lors de ses précédentes actuations conclu son grand moment par son second indulto de la féria. Devant un des quelques toreros adulés par l'aficion Calena, comme l'est Sébastien Castella, Ivan mit une fois de plus le public dans sa poche. Le toro n'était pas d'indulto, mais, possédait des qualités indéniables. Pesant 420 kg, Honrado mit le feu dans les tendidos avec Ivan Garcia, poursuivant la la muleta sans rompre, et sans toute fois avoir beaucoup de classe. Les deux oreilles symboliques furent concédées aprés une trés bonne faena, par un palco peu regardant sur les dépenses.

Cesar Jimenez et Luis Bolivar tombèrent sur deux toros mansotes, qui ne leur permirent pas grand chose, si ce n'est quelques gestes spectaculaires. luis Bolivar recut, comme d'habitude et pour répondre à la compétencia lancée par les précédentes Figuras, accueilla son toro par deux largas cambiandas de rodilla.

Jimenez qui passa une trés mauvaise féria du Senor de Los Cristales fut une fois de plus malchanceux, tombant encore une fois sur un toro manso, et réalisant un trasteo trés désordonné. Il termina son combat à genoux, mettant le public en ébullition, et laissant le palco concéder une oreille peu justifiée.

A la fin du combat le Maestro et Ganadero Cesar Rincon recut une chaleureuse et attendue ovation, en remerciement de tout ce qu'il apporta à la féria de Cali et à La fiesta en général. Merci Cesar.

Publié dans actualite-taurines

Commenter cet article