Dimanche de Paques en espagne

Publié le par JA

Madrid : Triomphe de Jimenez à Madrid

Le torero Madrilène Cesar Jimenez est sorti en triomphe pour la premiere fois de sa jeune carrière des arènes de Las Ventas de Madrid.

Le Cartel exclusivement espagnol réunissait Cesar Jimenez, Eduardo Gallo et Miguel Abellan. Ce dernier ouvrait le cartel et écouta deux silences à l'issue de ses combats. Ses deux oposants arrivèrent fades au dernier tercio et ne lui permirent pas de couper un quelconque trophée. Il fut en revanche trés technique, volontaire et ferme, muleta en main.

Eduardo Gallo fut trés technique mais n'eu aucun echo dans les tendidos devant le dernier de la tarde. Son premier se cassa une corne (droite) et fut remplacé par un exemplaire de MArtin Aranz avec lequel il ne s'accoupla jamais.  Ce fut d'ailleurs une "lastima" que son toro se casse la corne car il laissait présager de trés bonnes choses.

Quand à Cesar Jimenez, il montra une fois de plus son statu de grande figura. Les aficionados qui étaient réticents à son style de tauromachie ont enfin eu la preuve de la grandeur de son toreo, et de l'amplitude que ses gestes. Il torea avec beaucoup de douceur, et de temple ses deux toros, auquel il coupa à chacun une oreille. La puerta Grande s'ouvrit alors pour lui, permier matador de Toros à la franchir depuis le début de la temporada.

Seville : Corrida de expectacion, corrida decepcion.

5 toros de Nuñez del Cuvillo, trés bien présentés, et de jeu innégal, et un de La dehesilla, en cinquième position.

Cesar rincon : silence et silence aprés avis

Morante de la Puebla : Silence et ovation

El cid : Silence et vuelta aprés pétition

Les toros de Nunez del Cuvillo n'ont pas permis aux toreros de triompher. Le cartel était composé de deux toreros sevillan et un torero colombie : Cesar rincon, Morante de La Puebla et El Cid.

Rincon, devant son premier, un toro  manso, et trés violent a été trés technique et professionel. Son deuxieme avait un bon galop  mais aprés une vuelta de campana et le tercio de varas s'arrêta et Rincon ne put triompher avec ce dernier.

Morante de la puebla laissa quelques détails devant un premier toro soso et noble. Une seule série sur le coté droit fut remarquable devant le sobrero de La Dehesilla, deuxième fer de Pereda.

Le Cid effectua une vuelta aprés avoir écouté une pétition minoritaire. Sa faena fut bien liée et le toro se laissa. Ce fut le meilleur toro de l'aprés midi. 

Aignon : triomphe de Luis Vilches

Plein : toros de Salustiano Galache, bien présentés et décastés pour :

Juan Jose Padilla : silence et silence

Luis Vilches : oreille et oreille

Julien Lescarret : silence et silence

Publié dans actualite-taurines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article