Corrida de seville

Publié le par JA

Corrida en direct aujourd'hui sur Radio Andalucia.

Toros de Zalduendo pour : Enrique Ponce, Morante de la Puebla, et Miguel Angel Perera

1er toro : Enrique Ponce; Laberinto, n°28,  522kg , Negro Bragado.

Le toro sort suave, et noble au capote, mais difficile sur le coté droit. Le Zalduendo a recut 3 piques, et aux banderilles il montra beaucoup de danger au niveau de la corne droite. Pour le moment, le meilleur : début de faena par doblones, trés profonds, et beaucoup de classe. Enrique Ponce mit le feu avec des séries pleines de classe, et d'émotion. La Faena alla a mas, et le torero s'imposa devant le toro. Le valencien lui fit faire ce qu'il ne voulait pas faire. Exceptionnel ... mais le zalduendo fut extrèmement compliqué.

La musique joua alors que le public se leva pour récompenser Ponce de son effort. L'estocade entière  et trasera et trois descabellos rematèrent un travail torerisimo, bien pensé et calculé, et valorisimo, car pour exécuter un tel combat, devant un toro avec du genio tel celui de Zalduendo il fallait s'entreguer et avoir énormément de Poder.

Une grande ovation du public qui remplissait la Maestranza et une vuelta al ruedo récompensairent le Maestro de Chiva.

2eme toro : Morante de la Puebla; Inclusero, n°126, 524kg, Castano

Le torero de la Puebla del Rio a reçut de trés belle manière son premier adversaire, Inclusero. Les veroniques furent exécutées avec sentimiento, le menton baissé, et le public répondit par de fortes ovations.

Lors de la mise en suerte, Inclusero rebrinca et fut dangeureux sur le coté gauche. Son quite par veroniques fut une oeuvre d'art, tellement lent, templé ... Le public répond de manière exceptionnelle.

Miguel Angel Perera alla au quite, par chicuelinas, mais le toro se retourna rapidement, et conclu par une bonne media.

A la muleta, il mena petit à petit le toro vers le centre de la Maestranza, mais se dernier, rebrinca de plus en plus sur le coté droit. Morante exécuta les muletazos un par un, et le "cuida" afin d'éviter qu'il s'arrete, car le toro avait peu de forces. Il manqua de l'émotion malgré le temple exquis de Morante à cause du manque de transmition du toro.

Sur le coté gauche les naturelles furent longues et templées, mais le public ne répondit.

Techniquement Morante a été trés bien, aidant le toro, mais le toro alla a menos, et Morante abandona sous les sifflets d'une petite demi douzaine d'aficionados. Cela se fit sentir lors de la mort. Le torero de la puebla ne s'employa pas et pincha à diverses reprises.

3eme toro : Miguel Angel Perera, Alcancia, n°136, 545 kg, Negro

Le troisième de la corrida ne put laisser briller Perera lors de la reception au capote. Trés bas le toro, il ne répèta pas aprés le troisième capotazo, alors qu'il avait bien chargé au début.

Au cheval il manqua de caste et de race et sortit mansito du cheval.

Miguel Angel Perera fut trés brouillon devant un toro manso, décasté, sans classe. Beaucoup d'enganchones sur le coté droit saupoudrèrent le trasteo de Perera.

A gauche, il fut une fois de plus enganché à chaque muletazo.

4eme toro : Enrique Ponce, n°47, Lazarillo, 546 kg, Castano

La cuadrilla a été excellente lors de la lidia, et dut saluer, avec un public debout, et la musique qui joua.

Enrique Ponce, fut exceptionnel une fois de plus, avec un début de faena par doblones trés templés, trés toreros, et un changement magnifique.

Deux séries sensationnelles suivirent et le public devint fou, devant un tel toreo, parfait, suavisimo, templadisimo, excellent. Trés templé, trés doux, magnifique, incroyable ...

Enrique laissa du temps au toro avant de le toréer à gauche, de manière exceptionnelle. Le toro de Zalduendo fut trés trés trés bon lui aussi, répétant, noblissime. Un Faenon du Valencien, toréant en tant que Maestro, avec une envie débordante.

Toujours en torero, les molinetes et les cambios de manos  furent sensationnels alors que tout le monde pensait que  ce serait une passe de pecho.

Les termes manquèrent pour décrire un tel faenon... que dirent d'une telle perfection... d'une telle oeuvre, ... une faena de deux oreilles trés justes. Mais le mauvais maniement des aciers laissèrent d'envoler tout espoir de triomphe. En effet il vint à bout du Zalduendo aprés deux pinchazos et une entière.

La pétition était majoritaire, mais la présidence manqua de sensibilité avec le Maestro Ponce. Certes deux pinchazos avaient  gaché le combat, mais, la présidence aurait dût délivrer l'oreille. La vuelta fut tout de même trés chaleureuse ... au point même que le public obligea le maestro de Chiva à effectuer une seconde vuelta.

Le palco reçut pour sa part une grande bronca. 

5eme toro : Morante de la puebla, n°163, Murmullo, 510kg, Negro.

LE cinquième de Zalduendo fut Manso au capote et au cheval. Il fuya aprés la pique et alla rejoindre la porte de toril. Il fut peu piqué, et Morante demanda le changement de tercio, alors que le toro était encore cru... Une décision trés particulière...

Lors du second tercio, Murmullo fut dangeureux, et trés distrait. Une fois de plus Morante n'a pas voulu voir le toro, trop dangeureux surement. Les sifflets commencèrent et le torero de la Puebla pincha. Le toro fut bizarement applaudit, et Morante reçut une bronca ... une de plus, mais cette fois ci, chez lui ...

6eme toro : Miguel Angel Perera, N°78, Negro Mulato, Limitado, 508 kg.

Le dernier toro de l'aprés midi fut lui aussi manso, mais avec peut etre plus de classe que le précédent.

Trés bien a été Perera sur le coté gauche, car le toro était trés compliqué à droite. De ce fait, il toréa avec énormément de profondeur et de temple. Le toro alla a mas tout comme la faena. Trés noble, Limitado lui a permit de recevoir une forte ovation aprés avoir tué de trés bonne manière. Ce qui surpris le public fut la quitud, le calme de Perera lors d'un arrimon impressionant composé de redondos inversados.

Publié dans actualite-taurines

Commenter cet article