Corrida du 26 avril

Publié le par JA

Cesar Jimenez a protagonisé le meilleur de l'aprés midi.

Le torero Madrilène coupa une première oreille face à son premier toro de Torrealta. La faena fut basée au centre de la piste, trés liée et templée. Une fois de plus Cesar Jimenez fut à la hauteur du rendez vous, et ne laissa pas échaper un bon toro. Ce dernier possédait beaucoup de noblesse mais surtout une transmition tremenda. Avec une classe impressionante, il toréa Trajesucio, qu'il tua d'une trés bonne épée. Cette conclusion lui permit de couper une oreille trés méritée, et de poids.

Son deuxième toro n'humilia jamais. Que ce soit au capote ou à la muleta, Ribero, portant le fer d'el Toñanejo, second fer de El Torreon, ne fut pas propice au triomphe. Ceci n'empêcha pas le Diestro madrilène de tirer des muletazos inespérés aprés avoir aguanté les embestidas douteuses du toro. Sa firmeza lui permit cela, et rémata ainsi une actuation interessante.

Matias Tejela, vétu d'un traje de Luces vert pomme et or, ne s'était pas trouvé à "gusto"face à son premier adversaire de TORREALTA, ne trouvant jamais le bon sitio et ne put lidier les muletazos. De plus, il fut trés incertain avec l'épée échouant totalement.

En revanche, son second un toro castaño, Matematicas de 512 kg, était un toro bas, brave et trés fier. Matias Tejela livra une bataille intense avec de bons gestes, et une transmition trés bonne. Son combat alla de menos a mas. En effet, il se fit engancher le capote et à partir de ce moment là tout le monde pensait qu'il allait se faire déborder. MAis en fait non, il alla au quite, par Chicuelinas et fut ensuite trés technique lors du dernier tercio.

Le toro fut brave et violent au cheval. Francisco Pena le piqua bien lors de la deuxième rencontre. Le premier puyazo fut trasero.

Lors du troisème tercio, Matias Tejela fut trés ferme avec le toro, et poderoso. Il imprima l'allure, templant de plus en plus les muletazos pesant sur son toro. Tout d'abord, Tejera le sortit de la querencia, et commença à dessiner des séries douces, templées et fermes. Il dut aguanter les violentes embestidas du toro, qui étaient dûes à la Fiereza du toro. De la caste à l'état pur, qui provoqua beaucoup d'émotion. Ceci explica la grande ovation au toro lors de son arrastre.

Peu à peu, le toro se parra, s'arrêta, et à ce moment là, aprés avoir allongé la charge du toro au maximum, Matias prit les trastos à gauche. Certes ils furent moins liés, mais leur intensité et leur poids ne furent pas négligeables.

LA musique débuta en même temps que les suaves toques du torero, comme si cela avait été réglé ou prévu. Il termina son combat par une passe des las flores et des doblons majestueux, genoux à terre.

Le fort arrimon qui conlua sa série ne fut pas récompensé car, trop précipité dans son geste, il ne se concentra pas, ne centra pas le toro, et pincha à diverses reprises. Il perdit de ce fait les trophées qui lui tendaient les bras.

Quand à la prestation de Cesar Rincon, elle fut conditionnée par le mauvais jeu de ses toros, deux exemplaires sosos, décastés et sans transmition. Il sorti des arènes sans avoir coupé un quelconque trophée.

Il ne put rééditer son triomphe d'il y a deux ans face aux Jandillas.

NOUS SOMMES DESOLES DE N'AVOIR PU RETRANSMETTRE LA CORRIDA EN DIRECT. UN PROBLEME DE CONNECTION EST SURVENNU AU DERNIER MOMENT CECI EXPLIQUANT LA RESENA COMPLETE QUE NOUS VOUS PRESENTONS.

TOUTES NOS EXCUSES, ACTUALITE TAURINE.

Publié dans actualite-taurines

Commenter cet article

camille 27/04/2006 17:43

pour la corridas hier c'est pas grave mais je voudrais savoir si vous avez des nouvelle de david esteve?