Corridas en direct

Publié le par JA

Aujourd'hui nous allons retransmettre les corridas de Madrid, Seville et Barcelonne en Direct. Pour le Moment :

MADRID :

6 toros de Fermin Bohorquez, Mansos, décastés, sans race, sans force. De vrais cabestros. Les deux premiers furent sifflés à l'arrastre.

- David Luguillano : silence, et applaudissements

-Curro Diaz : silence et ovation.

-Ivan Garcia : ovation et ovation  Le torero de Mostoles a été trés varié au capote et aux banderilles. De plus il tua remarquablement. Le Public l'invita à saluer.

Seville : 

5 toro de Miura, difficiles, et quasiment mansos pour certains. Pour :

- El Fundi. Le Fundi a été trés professionnel et a reçu une ovation chalheureuse. Le toro permettait peu et était  dangeureux. Fundi et Padilla partagèrent les banderilles. Pour son second combat, il vint à Portagayole. El fundi a du se lever, car le toro n'était arrété devat lui. Les capotazos furent exceptionnels, le public se mit debout. El fundi se joua la vie... MAgnifiques véroniques... La faena fut inégale mais trés volontaire, et l'estocade exceptionnelle délivra une oreille méritée.

El Fundi tua le sixième toro. Il fut trés bien piqué par Manuel Jesus Vicente, mais le toro avait peu de forces. IL fut par la suite trés compliqué, alors que le Fundi fut trés courageux, mais ce fut trés difficile pour le grand lidiador madrilène.

- Juan Jose Padilla : Le toro titulaire fut remplacé pour cause de faiblesse, alors que le toro présentait de trés bonnes conditions. Il fut remplacé par un toro, Toreristo portant le même fer. Ce dernier fut plus long, noble, mais envoya les pattes au capote. Morenito D'arles, en rouge et argent lidia trés bien le Miura. Une fois de plus PAdilla et Fundi partagèrent les banderilles, et Morenito d'Arles fut exceptionnel au capote, toréant avec énormément de templanza.

Le torero de Jerez fit tout pour que le toro ne puisse réfléchir, afin qu'il ne devienne pas dangeureux. Les premières séries furent méritoires, mais le toro alla a menos, et fut de plus en plus difficile. il tua le toro d'un pinchazo suivit d'une demi estocade efficace.

Au cinquième toro, Padilla alla lui aussi accueillir son Miura à Puerta Gayola. Il mit le feu à la Maestranza que ce soit au capote ou aux banderilles. Une paire al violin conclua le trés bon tercio de banderillas. Il brinda le combat au public, et s'en alla aux tablas, sur lesquelles il s'assieds. A genoux ensuite il fut trés volontaire, et les muletazos furent extraodinaires. Les spectateurs n'en crurent pas leurs yeux, car les toreros se jouèrent véritablement la vie. Une tarde d'émotion, sincerement. 

La seconde série fut templée , et le torero de Jerez aguanta les charges du toro. Il trouva trés bien le sitio et la distance. LA musique ne voulu pas jouer, alors que la faena le méritait. Juan Jose termina sa faena par des molinetes alors que le toro commença à se freiner. Trés bien et trés courageux. Il coupa une oreille méritée lui aussi.

-Javier Valverde : Oreille Le torero a été exceptionnel face à un toro impossible de Miura. Il fut trés courageux, magnifiques, lors des quites, et fut renversés deux fois de manière trés impressionante. Il  se releva indème aprés chaque voltereta. Il pincha une fois et tua de trés bonne manière à la seconde reprise. Il se joua littéralement la vie, et vint en torero. Il souffrit d'une corne à la jambe droite.

Barcelone :

 Novillos de Agrupacion Couto de Fournhilos, mansos et décastés pour :

- Emilio de Justo : ovation et vuelta al ruedo. Le novillero a réalisé d'excellents dérechazos et naturales au quatrième.

-Enrique Guillen : Oreille et silence. Enrique fut trés courageux devant son premier alors qu'il fut dépassé par son dernier. 

-Mehdi Savalli : ovation et oreille. Mehdi impressionna le public surtout aux banderilles et au capote.

Navalmorales (Tolede) :

1/4 d'entrée. 6 toros d'Antonio Lopez Gibaja. pour :

-Gomez Escorial : ovation et ovation

-Ivan Vicente : oreille et ovation

-Serranito : deux oreilles et oreille.

Alcañiz (Teruel):

1/2 entrée. 6 toros de Murteira Grave, nobles et de bon jeu en général pour :

- Luis miguel Encabo : deux oreilles et deux oreilles et la queue.

- Miguel Abellan : oreille et deux oreilles

- Morenito de Aranda : deux oreilles et deux oreilles.

Saint Martin de Crau :

Plein; Trois toros de Tardieu, et trois toros de Yonnet pour :

- Jose Ignacio ramos : ovation et ovation

- Rafaelillo : ovation et oreille

- Sanchez vara : vuelta et palmas.

Saint Martin de Crau : Oreille pour Tomasito

 Le jeune novillero sans picador Tomasito a coupé une oreille au dernier novillo de Jacques Giraud. Le torero arlésien a réalisé deux trasteos de bon contennu avec énormément d'engagement alors que le vent gênait beaucoup. Il accueilli son premier par des largas cambiadas de rodillas et débuta sa faena par d'escalofriantes pases cambiados por la espalda. Il fut trés templée sur cette série. Ensuite, il alla chercher son second à porta gayola. Le début de combat fut lui aussi trés bon, assis au tablas. Il signa sur cette série les meilleurs gestes de la matinée, toréant despacio, templé et trés doux.

MArie BArcelo écouta une ovation tout comme le Nimois Patrick Vilebrun.

Publié dans actualite-taurines

Commenter cet article