actualité du 23 juin

Publié le par JA

TARASCON : TRIOMPHE DE MORONTA QUI REMPORTE LE PRIX.

Le torero Granadino "El Moronta" est sorti en triomphe des arènes de Tarascon (13). Aprés avoir entousiasmé le public grace à son entrega totale et son bon sens du toreo, il pour couper trois oreilles.

La terna était composée de trois novilleros Européens, deux Espagnols et un Français, Agustin de Espartinas, Antonio Lopez "El Moronta" et Julien Duseing El Santo. Ils affrontèrent du bétail des Frères Gallon, d'origine Hermanos Sampedro, Juan Pedro Domecq. Trés sérieux les exemplaires de Gallon ont donné du fil à retordre aux novilleros, dont ceux qui avaient le moins d'expérience. Ce n'est pas par manque d'envie qu'ils furent en dessous de la prestation de El Moronta, mais Agustin de Espartinas et El Santo eurent du mal à dominer leurs adversaires.

Agustin de Espartinas, vétu d'ivoire et or connut une aprés midi en demi-teinte. Il reçut de trés belle manière ses deux adversaires au capote, avec classe et temple. Le premier portant la devise verte et noire mit à terre le picador du torero Andalous, de manière assez incompréhensible et ne s'embloya pas totalement sous le fer. Il fut énormément chatié au vue de son manque de force et de charge lors de la seconde rencontre, vengeance certaine du picador. Le résultat fut médiocre, le toro ne pouvant se déplacer ensuite à la muleta, cabeceando à la sortie des passes, comme ce fut le cas pour la plus part des novillos de Gallon. Agustin de Espartinas fut assez long avec lui, trop pour le gout de certains aficionados. Une oreille fut généreusement, trés généreusement distribuée alors qu'aucun mouchoir ne flautait sur les gradins des arènes de Tarascon.

Devant son second, une fois de plus il fut long, réalisant quelques muletazos de bonne facture. Il brilla une fois de plus lors de la reception au capote. Malheureusement il ne put maintenir à la muleta cette note à cause des demi-charges de son adversaire.

Ensuite venait El Moronta, le jeune qui fut le plus en vue lors de cette aprés midi. Il toucha un premier adversaire totalement arrêté avec lequel il ne put que constater cela ... Il dessina quelques muletazos estimables. Au final, une seule série restera dans la mémoire des aficionados (de certains) un cambio volontaire en début de faena. Le toro, querenciado ne voulait pas charger, alors une partie du public protesta, alors que le jeune allait se jouer la vie. ESTUPENDO !!! Mais bien sur certains aficionados savaient mieux que le torero ce qu'il fallait faire. (Je trouve, personnellement, cela choquant de siffler un jeune qui se joue la vie pour pouvoir briller !!!) Enfin.

C'est surtout devant le cinquième qu'il put exprimer sa tauromachie profonde, bien que parfois un peu indélicate. Il ouvrit énormément le compas, ce qui lui permit d'atteindre des profondeurs assez impressionantes, au grand bonheur du public. Le novillo exigeait énormément, mais Le Moronta fut à la hauteur. Le toro necessitait beaucoup d'aguante, miron parfois, assez brusque car peu piqué. Et le novillero de Granada sut parfaitement le dominer. Il conclut son trasteo par des bernardinas de bon gout et acheva le tout par une grande estocada. Deux oreilles furent accordées unanimement (au vue des deux petites oreilles accordées précédemment.) L'apoderado du novillero pensait même couper le rabo mais ... ce sera pour la prochaine fois. La vuelta posthume fut offerte au novillo et Gallon effectua une vuelta triomphale aux cotés de Moronta.

Enfin, Julien Duseing El Santo complétait le cartel. Il faut noter que ce fut le novillero le plus engagé de toute l'aprés midi. Il pris la charge du deuxième tercio lors de ses deux combats, banderillant avec réussite, dont notament deux paires Al Violin. Lors de son premier combat, il toucha un toro noble de Gallon mais peu piqué. Un peu vert le toro, tout comme le novillero, il put tout de même lui réaliser quelques séries de bon tracé. En effet, il toréa avec lenteur lors de certaines séries, mais le toro fut compliqué à cause du manque "pique" si on peut dire cela comme ça. Peu piqué, il resta un peu frais, et il fallait beaucoup de firmeza pour le dominer. El Santo échoua avec les aciers, et coupa tout de même une oreille qu'il cacha rapidement dans sa chaquetilla.

Il effectua la vuelta al ruedo à l'issue de son deuxième combat.

6 novillos de Gallon : Bien présentés, sérieux, nobles à divers degrés, brave le cinquième, a mas le troisième avec une charge plus douce petit à petit, le deuxième parado et querenciado. Les autres se sont "laissés" mais méritaient beaucoup de firmeza de la part des novilleros pour :

- Agustin de Espartinas : oreille et silence.

- El Moronta : oreille et deux oreilles

- El Santo : oreille et vuelta

El Moronta reçut le prix du meilleur novillero, et le prix du meilleur lidiador fut déclaré desierto. 

 POUR VOIR LES PHOTOGRAPHIES DE LA NOVILLADA, CLIQUEZ SUR : http://actualite-taurines.over-blog.com/album-216436.html

Publié dans actualite-taurines

Commenter cet article