Castella coupe une queue à Burgos

Publié le par JA

Que va t-on entendre ?

Très certainement un coup de chance ! Estupendo, disent les españols. Une fois de plus Castella a marqué de son sceau une des grandes férias espagnoles. Burgos, situé au nord de l'espagne , a une importante aficion, qui hier a remplie les arènes. La cinquième corrida de la Féria de San Pedro a été un énorme triomphe pour notre jeune compatriote, Sébastien Castella. En effet, le jeune Bitterois a coupé la queue du dernier exemplaire d'Antonio Bañuelos.

L'excellent ganadero qu'est Antonio Bañuelos avait hier emmené à Burgos un toro de triomphe, "un toro para formar un lio". Chaque année, comme il nous l'expliquait à Paques dans une interview que nous lui avions consacrée, à Burgos, il a la chance de pouvoir sortir "un par de buenos toros", un lot de bons toros.

Hier, les quatre premiers bichos qui portaient de fer de la CAbañuelasont sortis faibles, nobles, mais avec peu de race. Quand sortit le cinquième, pour le Fandi, l'illusion revint. Le torero de Granada brilla au capote et aux banderilles. Il réalisa une faena "bullidora", bouillante, explosive, et coupa deux oreilles quelque peu justes, mais justifiées certainement par un grand coup d'épée.

Mais Castella venait après. Et Sébastien, qui depuis le début de l'année triomphe dans la quasi totalité des arènes où il torée, a confirmé qu'il était le torero de l'année, et pas n'importe quel torero : Un torero profond, sincère avec le public et avec lui même, templé et réfléchi. Sébastien a toréé avec une profondeur exceptionnelle. Or, pour lever un public en milieu de faena, il faut avoir bien toréé, pour ne pas dire , avoir toréé très bien. Il faut donc penser que Sébastien n'est pas le torero que certains tentent de nous faire croire, mais bien celui qui a coupé une queue hier.

La faena débuta par deux spectaculaires cambios. Certes, mais ce n'est pas cela qui a fait couper un rabo à Burgos. Les quatre séries qui suivirent furent exceptionnelles en amplitude et en profondeur. Les séries à gauche mirent le public debout... Il remata la faena par des redondos excellents qui firent rugir les aficionados présents. Enfin, un trés bon coup d'épée délivra les deux oreilles et la queue.

Le torero Bitterois avait été trés propre et efficace avec un exemplaire décasté sorti en troisième position.

Enrique Ponce fut lui aussi trés bien avec ses deux adversaires, templé et professionnel, mais il échoua une fois de plus avec les aciers ... ce qui le priva d'obtenir un trophée qui lui tendait les bras.

6 toros d'Antonio Bañuelos, nobles, et bien présentés, fades les quatre premiers, excellent le dernier, bon le cinquième pour :

- Enrique Ponce : Silence aprés avis à chaque toro

- El Fandi : Silence aprés pétition et deux oreilles

- Sébastien Castella : silence aprés avis et deux oreilles et la queue

SORIA : Mauvaise corrida d'Hernandez Pla.

6 toros d'Hernandez Pla, décastés, sans moral ni race, mais ... trés bien présentés.

- Pepin Liria : Silence aprés avis et silence

- DOmingo Lopez Chaves : Silence aprés deux avis et ovation

- Fernando Cruz : silence et silence 

Féria de Guejar de la Sierra

Voici les cartels de la féria de Guejar de La Sierra

Lundi 14 aout: Toros de Aguadulce pour Canales Rivera, Víctor Janeiro et Torres Jerez

Mardi 15: Toros de Hermanos Ortega Camacho pour les rejoneadores Jorge D’Almeida, Pedro Calero et José Antonio Mancebo

     

Publié dans actualite-taurines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article